Projects
Seconde conférence des FSC

L-R  Randy Kopak (Repulse Bay), David Smith (NBDC staff), Naanasie Onalik and Lizzie Tanayuk (Rankin Inlet) and Ike Haulli (Igloolik) at Yellowknife workshop  Photo: L. Thomas

Le fournisseur de services communautaires (FSC) dans chaque collectivité du Nunavut est l’intervenant de première ligne pour les utilisateurs de Qiniq et un élément essentiel du succès du réseau. En mars 2007, les FSC ont participé à deux congrès dans le but de fournir une rétroaction détaillée à SSi Micro, l’exploitant du réseau, ainsi qu’à NBDC concernant les préoccupations, inquiétudes et suggestions qui permettraient de livrer de meilleurs services.

Ces conférences avaient pour but de renforcer le réseau des FSC en les mettant en contact les uns avec les autres au sein d’une région ainsi qu’à la grandeur du Nunavut; ce qui permit de bâtir une superbe équipe de professionnels techniques nunavois. Ces rencontres avaient également pour objectif de permettre aux FSC de contribuer au façonnement du réseau Qiniq et des services offerts afin de mieux répondre aux besoins spécifiques des résidents de chacune des collectivités du Nunavut.

Activités : les ateliers d’Iqaluit (région de Baffin) et de Yellowknife (régions de Kivalliq et de Kitikmeot) en mars 2007 offraient les séances suivantes :

  • Atelier sur les services de Qiniq : ateliers avec animateur traitant des services existants et discussion à propos de préoccupations des FSC en matière de service à la clientèle, de facturation, de paiements dûs et des questions de soutien technique qui requéraient l’attention des FSC, de NBDC et de SSi;
  • Conception du réseau Qiniq : la conception globale du réseau et son interrelation avec la voix sur IP, Click to Meet, Hotspots, webmail, les vitesses, etc.;
  • Introduction à Click to Meet : présentation à partir du point de vue d’un utilisateur. Les FSC participèrent à des séances traitant de l’emplacement idéal du micro et de la caméra;
  • Atelier de formation : introduction aux outils d’apprentissage à distance – Moodle, rôles des FSC sur le site, survol du centre d’excellence pour les TIC. Les FSC ont appris comment accéder au matériel de formation en ligne;
  • Système de gestion interne (IMS) et changements de procédures pour les FSC : SSi Micro fit la présentation d’une mise à jour du manuel de formation et fit un survol des procédures à suivre pour améliorer le service à la clientèle;
  • Recommandations de la conférence au sujet de la largeur de bande, le marketing, la formation et l’avenir de Qiniq : une discussion ouverte s’est tenue afin de prévoir l’avenir de Qiniq et mieux répondre aux besoins de la communauté;
  • Conférence de presse et « journée publique » : l’événement fut l’occasion de faire la démonstration de diverses applications, dont Hotspots, voix numérique, Click to Meet, l’unité « sur les terres », le « poste de travail à bas prix » et la vidéo Qiniq. Les FSC ainsi que les médias locaux y participèrent.

Ces conférences des FSC, tenues en mars, furent couronnées de succès et ont contribué à consolider le groupe. Mieux encore, les FSC ont fourni des informations importantes quant au développement commercial dans leur collectivité, en plus d’idées sur la manière d’améliorer les services à tous les niveaux, la formation requise et un meilleur accès à des outils particuliers pour les aider à accroitre leurs capacités en TIC.

La couverture média de la « journée publique » fut très positive et des reportages furent publiés dans la presse écrite et diffusés à la radio ainsi qu’à la télévision de Yellowknife et d’Iqaluit.

Ces conférences ont fourni l’occasion de rendre compte de la durabilité du modèle des FSC. En effet, aucun subside gouvernemental n’est nécessaire pour assurer la viabilité des opérations au quotidien des FSC dans les collectivités. C’est un modèle complètement autosuffisant.

Les membres du conseil d’administration et le personnel de NBDC, SSi Micro ainsi que les FSC de partout au Nunavut ont participé à ces conférences.

Le financement nécessaire à la tenue de ces conférences fut fourni par :

  • Ministère des Affaires indiennes et du Développement du Nord du gouvernement du Canada
  • Ministère du Développement économique et des Transports du gouvernement du Nunavut