Projects
Services financiers : affaires bancaires et large bande

Online Banking

Le projet de services financiers QINIQ a évalué les opportunités qu’offre la large bande pour la prestation de services financiers dans les collectivités éloignées du Nunavut. Le projet a donné lieu à une série de recommandations lesquelles, une fois implantées, permettront de fournir des services bancaires complets en inuktitut dans tous les villages et hameaux du Nunavut.

Pour que les Nunavummmiuts aient le plein contrôle de leur avenir économique, il leur faut avoir accès à l’ensemble des services bancaires commerciaux et personnels dont disposent la plupart des autres Canadiens. Même avec les avancés des services bancaires électroniques dans le sud et un nouveau réseau desservant tous les édifices et résidences du Nunavut, certaines barrières continuent d’exister, comme la difficulté d’ouvrir un compte de banque, la dépendance persistante à l’égard des chèques papier et la carence des services en inuktitut et inuinnaqtun.

Le personnel et les consultants de NBDC ont mené des entrevues avec des professionnels des banques et des représentants gouvernementaux, parcouru les documents traitant de populations non bancarisées et passé en revue les obstacles auxquels sont confrontés les Nunavummmiuts pour accéder aux services bancaires, en focalisant leur attention sur les collectivités sans succursales bancaires, soit 22 sur 25 au Nunavut.

En mars 2006, NBDC a publié un rapport intitulé Banking on Broadband. Ce rapport fut présenté aux bailleurs de fonds et acheminé à différentes parties intéressées. Les recommandations se retrouvent à la page 16 du rapport.

Les objectifs du projet de services bancaires en ligne furent établis, y compris des suggestions consécutives aux différents tests réalisés et qui étaient considérés comme susceptibles de répondre à certains défis liés à la prestation d’un plus large éventail de services aux Nunavummmiuts.

Robbin Sinclair-Chenier (consultante), Glenn Cousins (directeur général du Forum économique du Nunavut), Dan St. Denis (consultant) ainsi que les membres du personnel de NBDC, David Smith et Lorraine Thomas ont rédigé le rapport final.

Le ministère des Affaires indiennes et du Nord du gouvernement canadien a fourni les fonds nécessaires à la production du rapport.