Projects
Qiniq 2000+

Satellite dishes

Davantage de capacité pour la base d’utilisateurs de Qiniq en pleine expansion

L’engouement des usagers pour le réseau Qiniq s’est avéré beaucoup plus grand que prévu à l’origine. Au lieu des 2 000 abonnés prévus pour les neuf ans que devait durer l’entente de financement initiale, Qiniq s’est retrouvé avec 2 000 souscripteurs en neuf mois! En 2008, le nombre d’abonnés était passé à 4 000 avec une projection de 7 000 abonnés pour 2013. La composante Qiniq 2000+ du projet Infrastructure II vise à soutenir la base d’utilisateurs du réseau en pleine expansion. Ceci incluait une mise à niveau du matériel informatique dans les 25 collectivités achevée en décembre 2009 et une capacité satellitaire additionnelle.

Bien que Qiniq 2000+ réponde à l’accroissement de la demande de la base d’usagers, elle ne règle en rien la question de la vitesse disponible pour chaque utilisateur (dans le plan d’affaires initial, le compte de base de 60 $/mois offrait des vitesses maximales de téléchargement de 256 Ko/s et de téléversement de 97 Ko/s). En décembre 2009, SSi Micro augmenta la vitesse de téléchargement de son service de base à 384 Ko/s. La mise à niveau du matériel informatique réalisée dans le cadre du projet Qiniq 2000+ permettait d’augmenter la vitesse de téléchargement, mais la décision de SSi Micro d’offrir une vitesse de base plus élevée était une initiative distincte de Qiniq 2000+. Les vitesses du système Qiniq actuel furent établies en 2005, lors de la première ronde de financement, et ne se qualifient pas comme étant de la large bande telle que décrite dans la stratégie de large bande élaborée par le gouvernement Harper et dévoilée le 30 juillet 2009.

En 2008-2009, une somme additionnelle de 9,33 millions $ fut débloquée par le Canada et fut accompagnée d’une somme équivalente investie par SSi Micro pour couvrir l’utilisation du réseau Qiniq au-delà des 2 000 premiers abonnés prévus dans le plan d’affaires initial. Les mises à niveau du réseau furent entreprises dans les 25 collectivités au cours de l’été et complétées en décembre 2009. Cet investissement arriva à terme le 31 mars 2013.

Actuellement, le soutien financier pour le réseau Qiniq provient du programme Large bande Canada et passe directement d’Industrie Canada à l’exploitant du réseau.

 

Additional capacity for Qiniq's growing user base

The subscriber take-up on the Qiniq network has been much greater than originally anticipated. Instead of 2000 northern subscribers as predicted in the orignal 9 year funding agreement, there were 2000 suscribers after just 9 months! And by 2008 there were 4,000 subscribers, with an estimated 7000 by 2013. The Qiniq 2000+ component of the Infrastructure II project supports the Qiniq network’s growing user base. This includes hardware upgrades in all 25 communities, completed in December of 2009, and additional satellite capacity.

While Qiniq 2000+ addresses the increase in the subscriber base, but does not address the issue of speed to each consumer (in the original business plan, the basic $60/month account offered burst speeds of 256 kb/s down and 96 kb/s up). In December 2009, SSI increased the download burst speed on this basic account to 384 kb/s. While the hardware upgrades to the Qiniq network for Qinis 2000+ in part enabled SSI to offer an increased download burst speed on the basic account, this was an initiative taken by SSI separate from Qiniq 2000+. The speeds of the current Qiniq system were set in 2005 (first investment round) and do not qualify as broadband under the terms of the Harper Government’s broadband strategy, which was announced in July 30, 2009.

Beginning in 2008-2009, $9.33 million in additional funding was provided by Canada and matched by SSi Micro to cover usage in the Qiniq network beyond the initial 2,000 subscribers covered in the original business plan. Network upgrades in all 25 communities began that summer and were completed by December of 2009. The investment ended on March 31, 2013.

Currently, support for the Qiniq network comes from the Broadband Canada program and flows directly from Industry Canada to the network operator.